English | français
/ Accueil   / Projets _   / Expositions  
Facebook
›››
‹‹‹

2/17

ARCO Madrid - Février 2014

Tentative(s) d’épuisement

Avec Nicolas Aiello, Stanley Brouwn, Daniel Buren, Peter Downsbrough, Benoît Fougeirol, On Kawara, Gauthier Keyaerts, David Lamelas, Claire Morel et Steve Roden.

Commissariat : Anne-Laure Chamboissier et Christophe Daviet-Thery

En 1974, Georges Pérec, tente pendant trois jours d’affilée et à différents moments de la journée de saisir tout ce qu’il voit place Saint-Sulpice où il s’est installé. Cette « Tentative d’épuisement d’un lieu parisien » qui sera publiée en 1975 sert de point de départ à cette proposition qui s’articule autour de la notion d’enregistrement et de représentation de l’espace urbain. Alors que l’étymologie du mot représentation désigne « l’action de replacer devant les yeux de quelqu’un », ce qui tend à donner à la représentation une définition restrictive, cette proposition s’attache au contraire à en confronter les différentes formes que ce soit par l’image, le mot ou encore le son.

Ce projet polymorphe s’inscrit dans l’espace même de la ville autour d’un point fixe, un lieu d’art contemporain, Cruce dans la rue Docteur Fourquet, et s’articule autour d’une pièce de Claire Morel, et de deux interventions in situ de Benoît Fougeirol et Nicolas Aiello auxquels font écho des livres de stanley brouwn, Daniel Buren, Peter Downsbrough, On kawara, un film de David Lamelas, ainsi qu’une oeuvre chorale, orchestrée et composée par Gauthier Keyaert à partir de sons environnementaux glanés ici et là par des artistes et musiciens actuels tels que Scanner, David Shea, Steve Roden, Jocelyn Robert, Simon Pyke (Freeform), Rainier Lericolais ou encore Stefan Schneider.

Comme un prolongement dans l’espace même de la ville, et venant se glisser dans les interstices de la ville, une commande d’affiche a été passée à Steve Roden. Une manière de poser ainsi la question de la place de l’art au sein de l’espace public et des formes qu’il doit prendre.

En écho, Tentative(s) d’épuisement se développe au sein même de l’ARCO en prenant part à la section As tables are shelves afin d’apporter l’espace urbain dans un contexte artistique sous forme d’une librairie avec des livres de Francis Alys, Andrea Branzi, Peter Downsbrough, Yona Friedman, Ingo Giezendanner, Toine Horvers, Jorge Macchi, Matt Mulican, Beat Streuli.

ARCO
Pabellones 7 y 9 de la Feria de Madrid

Nicolas Aiello (Né en 1977)
Artiste plasticien, les lignes et signes créés par Nicolas Aiello sont des traversées dans le temps et dans l’espace, dans l’histoire d’une ville et de ses habitants. Le cheminement que cet artiste voyageur dessine recréent une cartographie où l’émotion se mêle au témoignage.
www.nicolasaiello.com

Stanley Brown (1935-2017)
Artiste hollandais-surinamien, son travail conceptuel est basé sur des protocoles très précis, quant à la mesure et au déplacement. Refusant tout catalogue personnel contenant d’autres indications que la stricte description des œuvres exposées, son oeuvre reste fondée sur une rigueur et sur une cohérence internes, qui en font l’un des artistes les plus significatifs de l’Art Conceptuel.

Daniel Buren (Né en 1938)
Dés 1960, Daniel Buren développe une peinture de plus en plus radicale qui joue à la fois sur l’économie des moyens mis en œuvre et sur les rapports entre le fond (le support) et la forme (la peinture). Toujours à la recherche de ce qu’il appelé « le degré zéro », de la peinture, il produit dés 1967, une toile de store à bandes verticales alternées, blanches et colorées, d’une largeur de 8,7 cm, support utilisé systématiquement dés lors dans son œuvre. www.danielburen.com

Peter Dowsnbrough (Né en 1940)
Artiste américain de formation architecte, Peter Dowsnbrough propose depuis le milieu des années 60, propose quelques repères qu’il place au sein de notre espace de vie. Dans la continuité des artistes minimalistes, il se limite dans ses démarches, dans ses interventions à nous proposer quelques recherches d’une rigoureuse constance qui marquent de ses empreintes un espace qui nous est devenu totalement banal et habituel.

Benoit Fougeirol (Né en 1962)
L’essai visuel du photographe français prend pour sujet les Zones Urbaines Sensibles (ZUS) situées aux portes de Paris. Il met l’accent sur la vitalité et la déréliction des ZUS ainsi que l’échec qu’ils représentent. Son approche conceptuelle de l’image et de la documentation sous-tend un travail d’exploration des différences entre la réalité perçue ou vécue et les représentations qui lui sont liées.
www.benoitfougeirol.com

On Kawara (1933-2004)
Artiste conceptuel, dépouillant l’art de l’émotion personnelle, la réduisant à une information ou une idée presque pure et minimisant l’objet, On Kawara a donné à travers son œuvre une importante particulière au langage.

Gauthier Keyaerts (Né en 1970)
Gauthier Keyaerts aborde la musique de manière physique, organique. Son travail basé sur un principe de « sculpture sonore » et de spatialisation reposant sur l’écoute et l’instinct, peut se matérialiser sous forme d’installation, de système interactif sur le disque ou encore in situ, pensée et implantée dans un espace architectural défini.

David Lamelas (Né en 1946)
Artiste argentin, David Lamelas est un pionnier de l’art conceptuel sud américain et qui « met en balance le discours autocritique du modernisme et le discours mimétique du cinéma » Chaque nouvelle invitation donne lieu à une recréation d’œuvres qui nécessitent d’être pensées en fonction du site, du contexte mais aussi des personnes avec lesquelles ils entre en dialogue soutenu.

Claire Morel (Né en 1980)
Son territoire artistique se déploie autour de l’écrit comme image, du livre comme objet. L’artiste questionne l’écrit, la culture alphabétique dans laquelle l’image est souvent inféodée au mot. Elle conçoit dés lors le livre, non comme le produit d’une technologie, celle de l’imprimerie, mais comme un espace : une architecture, un paysage, une chambre d’écho qui ouvrirait une dimension interstitielle. Le livre se déploie ou se replie dans un détail. Il devient un monde à lui seul.
www.clairemorel.net


Steve Roden